« D’or et d’oreillers », Flore Vesco #PLIB2022

C’est un lit vertigineux, sur lequel on a empilé une dizaine de matelas. Il trône au centre de la chambre qui accueille les prétendantes de lord Handerson. Le riche héritier a conçu un test pour choisir au mieux sa future épouse. Chaque candidate est invitée à passer une nuit à Blenkinsop Castle, seule, sans parent, ni chaperon, dans ce lit d’une hauteur invraisemblable. Pour l’heure, les prétendantes, toutes filles de bonne famille, ont été renvoyées chez elles au petit matin, sans aucune explication.
Mais voici que lord Handerson propose à Sadima de passer l’épreuve. Robuste et vaillante, simple femme de chambre, Sadima n’a pourtant rien d’une princesse au petit pois ! Et c’est tant mieux, car nous ne sommes pas dans un conte de fées mais dans une histoire d’amour et de sorcellerie où l’on apprend ce que les jeunes filles font en secret, la nuit, dans leur lit…
(résumé de l’éditeur)

Vous savez à quel point j’aime les contes et les réécritures de contes. Alors, vous vous doutez bien que quand j’ai vu cette réécriture de « La Princesse au petit pois » parmi les romans pour le PLIB, j’ai été curieuse, emballée, excitée, pressée. Et bien je n’ai pas été déçue ! Plus qu’une réécriture, c’est une réinterprétation. Après tout, c’est vrai, qui aurait les fesses assez délicates pour sentir un petit pois à travers une pile de matelas ?
L’histoire commence comme une réminiscence d’un récit bien connu… Un jeune homme riche s’installe dans le voisinage et voilà que toutes les mères des environs veulent marier leurs filles. La bonne société anglaise à la Jane Austen dans toute sa splendeur. Les jeunes femmes frêles et diaphanes se pâment, sous le regard amusé des domestiques.
Si l’on retrouve bien la pile de matelas du conte original et le noble à marier, c’est là l’ensemble des points communs. On découvre vite une autre histoire, à base de magie et de maison ensorcelée.
Le roman parle aussi de l’éveil et de la découverte de la sexualité et de la sensualité, seul ou à deux, tout en poésie, avec des métaphores bien choisies. Ce n’est absolument pas vulgaire ou cru, les choses sont suggérées assez finement, tout étant assez explicites pour que l’on comprenne. Cela m’amène à vous parler du style de Flore Vesco, tout en poésie, finesse et délicatesse. C’est très fin, pétillant, parfois drôle, et fait tomber ou retomber amoureux de la langue française. (Si là vous n’avez pas encore compris que j’ai adoré ce roman, je ne peux plus rien pour vous !).

Je m’arrête là de peur de dévoiler des élèments de l’intrigue, alors si vous souhaitez découvrir ce nouveau coup de coeur, foncez le lire !

#ISBN9782211310239

#PLIB2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :